Comment le service postal et les prix ont-ils changé avec la privatisation de son système postal aux Pays-Bas?

Je n’ai pas de données sur le service, mais en ce qui concerne les prix: pas beaucoup.

D’après d’anciens articles de presse, il s’agit des modifications de prix depuis 1991 pour l’envoi de lettres ordinaires. Si vous corrigez les prix pour tenir compte de l’inflation, les prix ont très peu changé depuis la privatisation (entrée à la bourse en 1994). Il ne semble certainement pas y avoir d’augmentation massive des prix, pas même lorsque tous les prix ont été convertis en Euro en 2001.

Remarques:

  • Les prix sont pour l’envoi d’une lettre régulière aux Pays-Bas, jusqu’à 20 grammes, sans services supplémentaires.
  • J’ai ajouté les prix pour 1955 et 1957 à titre de comparaison, mais il y a probablement eu d’autres variations de prix entre 1957 et 1991. Après 1991, sur la base de ce que les articles de presse écrivaient à l’époque (“la première augmentation de prix depuis …”), la liste semble être complet.
  • Les prix pour 1955, 1957 et 1991 étaient exprimés en florins néerlandais. Je les ai converties en euros en utilisant le taux de change officiel (2,20371 NLG = 1 EUR).
  • Dans la troisième colonne, les prix ont été corrigés de l’inflation à l’aide de données fournies par le Bureau central des statistiques des Pays-Bas (CBS). Ses données ne datent que de 1963; pour obtenir les prix de 1955 et 1957, j’imaginais donc un taux d’inflation constant de 5% par an jusqu’en 1963.
  • Alors que le service postal était coté en bourse en 1994, il a été officiellement privatisé en 1989. De 1989 à 1994, le gouvernement était le seul actionnaire. Autant que je sache, le service postal n’a pas été autorisé à augmenter les prix de plus de taux que l’inflation au cours de cette période, mais si quelqu’un disposait de données sur les prix dans les décennies précédant 1991, je serais très intéressé de les consulter.

En tant que client / utilisateur des services postaux néerlandais, je peux vous dire que les conséquences en ont été terribles: nous assistons à une baisse incroyable de la qualité de service combinée à une augmentation considérable des prix.

Je dois faire un lien vers cet article excellent et exhaustif d’avril 2011 de la London Review of Books sur ce sujet même:
http://www.lrb.co.uk/v33/n09/jam…